Marine

110*50*12 cm - Bois, aluminium, écran, ordinateur, logiciel spécifique.
« Marine » résulte de la volonté initiale de s’emparer de l’idée classique du format (marine, portrait…) comme élément générateur d’une composition.
Elle met en évidence cet apport fondamental de la technologie aux médiums artistiques ancestraux: le déploiement d’un mouvement et d’une temporalité. Par cette apport, ce « tableaux » digital devient également journal de bord où s’inscrit une durée, rythmée par le jour et la nuit, et le déroulement d’un paysage. Ce journal est en même temps le moteur de l’oeuvre, puisqu’il s’agit de rien d’autre que du code informatique qui la génère. Ce code est inlassablement réinventé par l’ordinateur par l’aléatoire des couleurs et des formes qui se dessine à l’horizon. « Marine » est un objet qui s’accorde a un défilement temporel pour faire naître des incertitudes mesurées. Comme un voyage.