Allocation mémoire

Série de tirage sur papier coton 40*30 - Traitement sur logiciel spécifique d'images argentiques

Un problème d’allocation mémoire. Un glitch. Quelque chose qui force la place de quelque chose d’autre pour des raisons obscures. C’est un problème d’informatique et de carte graphique que l’on peut provoquer, mais il y a autre chose. Les images de Julien Mandel s’insinuent. Ses photos de femmes dénudées, qu’il créait sous pseudonyme aux alentour de 1920, n’avait de « cartes postales » que le nom, puisqu’il était interdit de les envoyer pas la poste. Mais le format était pratique pour qu’on puisse les dissimuler dans des livres. C’est là qu’on les trouve encore quelquefois, entre des pages qui n’en ont que faire. Le sujet d’attention n’est plus le livre mais son lecteur mort depuis longtemps, enterré avec ses problème d’allocations mémoires qui lui faisaient ranger des nymphes dans des interstices discrets. Il laisse derrière lui une incongruité. On peut toujours essayer de faire coller l’image au texte, ou au moins au langage binaire de l’ordinateur. Pour voir renaître l’esprit dé-rangé du lecteur-voyeur.

Détail